francois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 31 août 2008

Avertissement - Warning

  • Je mets à jour d'anciens billets au fur et à mesure que les travaux progressent. Quand je modifie un ancien billet, je change sa date pour signaler la mise-à-jour.
  • I update older comments when work is progressing. When I modify an older comment, I change its date to signal the change.

dimanche 02 septembre 2007

Le concept du bateau

J'ai fait une grosse bêtise il y quelques années de cela. J'ai traversé l'Atlantique (en tant qu'équipier) sur l'Open 50 de Luc Coquelin. Nous n'avons pas eu beaucoup de vent lors de cette traversée entre les Canaries et la Guadeloupe (19 jours de traversée - vraiment pas brillant pour ce bateau), mais j'ai déjà trouvé les sensations formidables. Je savais déjà que j'aimais les bateaux performants, mais là j'ai vraiment l'impression d'avoir attrapé un virus.


Pour mon projet, je me suis mis à la recherche d'un bateau combinant les qualités suivantes

  • Prévu pour faire des traversées océaniques dans toutes les conditions
  • Très bonnes performances à toutes les allures
  • Un comfort fonctionnel mais correct


On peut facilement trouver sur le marché des bateaux qui répondent à deux de ces critères, mais très peu répondent de manière satisfaisante aux trois à la fois. Les course-croisières par exemple sont rarement vraiment adapté aux grandes traversées. Les bateaux plutôt orienté grande croisière pêchent en terme de performances. Les bateaux de course océanique manquent de comfort.


Au bout du compte, j'ai décidé de faire construire un one-off. Je me suis adressé à l'architecte Erik Lerouge pour le design du bateau.

samedi 01 septembre 2007

L'idée de base

Je souhaite faire le tour du monde en passant au sud des trois grands caps: le Cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud, Le Cap Leeuwin en Australie, et le Cap Horn au Chili.


Comme je ne souhaite pas interrompre ma carrière professionnelle pour une longue période, mon idée est de faire ce tour du monde par étape. En gros, voici les étapes envisagées:

  • Belgique - Iles Canaries ~1700 milles
  • Iles Canaries - Salvador de Bahia (Brézil) ~2900 milles

Zeebrugge - Salvador

  • Salvador de Bahia - Cape Town (Afrique du Sud) ~3400 milles

Salvador - Cape Town

  • Cape Town - Perth (Australie) ~4700 milles

Cape Town - Perth

  • Perth - Wellington (Nouvelle Zélande) ~2900 milles

Perth - Wellington

  • Wellington - Buenos Aires via Ushuaia (Argentine) ~5100 + 900 milles

Wellington - Buenos Aires

  • Buenos Aires - Cape Town ~3900 milles
  • Cape Town - Antilles ~5400 milles
  • Antilles - Belgique ~3700 milles

Buenos Aires - Carabean

A l'exception des deux étapes les plus longues, la plupart de ces traversées devraient nécessiter ~3 semaines de nav. En compant la préparation et la postparation, il faut compter 5 semaines par étape. Cela rentre juste dans mes congés normaux, en particulier à la période Noël - Nouvel An. Je laisserai donc le bateau à quai ou à sec pendant plusieurs mois entre chaque étape, sauf utilisation par des parents ou amis.


Je devrai probablement prendre un congé sabbatique de quelques mois pour le passage du Cap Horn. Je ne souhaite passer qu'une courte période à Ushuaia. Le parcours Auckland - Buenos Aires fait donc au 6000 milles au total, soit l'équivalent de 2 traversées de l'Atlantique. De plus, c'est une étape qui nécessitera une préparation particulièrement soignée.


J'ajouterais que je ne souhaite pas faire ces navs en solo, mais en équipage réduit: 2 ou 3 personnes, 4 personnes grand maximum.


Voilà, ça c'est l'idée de base. C'est un programme exigeant, et je ne sais pas à ce stade si je serai capable de l'accomplir. Au-delà du challenge des navigations dans les quarantièmes et cinquantième sud, il ne faut pas sous-estimer la logistique que tout cela suppose. D'autre part, je ne m'impose pas non plus un défi: je ferai tout cela si ça me plaît. Sinon, il y a plein d'autres choses amusantes à faire avec un bateau.